Étiquettes

, , ,

Nous commençons la rentrée en septembre 2019 avec pour thème le bouquet de fleurs.

Les participants(es) de l’atelier ont le choix de s’inspirer d’une peinture, de la transformer ou de créer son propre bouquet imaginaire avec le média qui leur convient, acrylique, encres, crayons de couleur…

De là germera l’idée d’inventer une fleur carnivore !

La suite de cette thématique devait ensuite se concrétiser avec la réalisation de grands papillons en Arts Plastiques. Certains ont été commencé mais n’ont pu aboutir pour cause de confinement…

Nul doute qu’ils seront de nouveau repris à la rentrée prochaine !

Entre les thèmes il est possible de peindre sur un sujet de son choix, c’est ainsi que par exemple N peindra avec beaucoup de minutie et pendant plusieurs mois une peinture représentant un bord de lac animé par des baigneurs et baigneuses. H de son côté s’est lancé dans une série d’aquarelle puis dans une série de dessins au crayon, L travaillera sur un portrait de son père…

Cet arrêt brutal de l’atelier nous a amené à prévoir une autre forme de travail. Cela nous semblait important de continuer à garder le lien…

… Créer une  sorte de « télépainting » … !

J’ai proposé le thème de la fenêtre, symbole fort d’expression artistique, porte-voix pour des remerciements ou d’évasion cinématographique, jeux, rêveries et espérances pendant tout le confinement… Et pour elles, eux, quelle était leur fenêtre ?

Un autre thème celui d’une affiche publicitaire vantant un voyage imaginaire, une planète, un pays, une région, etc… le jour d’après le confinement. Bref, un voyage idéal…

Chacun(e) des participants ont envoyé par mail leur peinture en cours que je leur renvoyais avec quelques indications ou réponses techniques.

Plusieurs d’entre eux ont suivi ce dispositif, certains ont travaillé sur les thèmes, d’autres pas. Ce n’était pas une obligation, ils ont peint ce qui leur venait pendant toute cette période.

C’était une expérience riche en émotions et en investissement de part et d’autre. Si la présence du groupe,  le contact et le plaisir d’échanger de visu ont fait défaut, de très belles peintures (avec souvent, les moyens du bord car certains n’avaient pas de matériel) ont vu le jour… pleines de vie et d’espoir !

J’ai proposé qu’une exposition virtuelle soit réalisée afin que leur travail soit montré malgré les dispositions sanitaires en cours.

Linda de Messey